AntiNeoCons

Qui sont les néo-Cons ?

In Articles on 23 mars 2013 at 2 h 27 min

Ce site se propose de faire connaître au public francophone la nébuleuse française au service de l’idéologie néo-conservatrice, un cercle de pensée né aux États-Unis dans les années 70, dont les promoteurs ont accédé de façon coordonnée au pouvoir en 2001, à l’origine des grands bouleversements géopolitiques guerriers de la dernière décennie.

Il se veut une compilation non exhaustive mais factuelle d’informations sourcées et/ou facilement vérifiables.

 Cliquez sur l’image pour agrandir

 Cliquez ici pour télécharger
la CARTE INTERACTIVE en PDF
( avec LIENS CLIQUABLES)

 

Introduction : Les néoconservateurs et leurs complices

On peut établir cinq catégories parmi les soutiens français à l’idéologie néoconservatrice, certains pouvant appartenir à plusieurs groupes :

Publicités

Neymar-Venezuela : deux histoires imbibées de pétrole

In Articles on 28 août 2017 at 19 h 21 min

D’un côté, il y a le transfert au PSG du footballeur brésilien Neymar, présenté comme un joueur fantastique. De l’autre, le Venezuela en proie à une recrudescence de violences perpétrées au sein des manifestations organisées par l’opposition au Président socialiste Nicolas Maduro qui se retrouve, force est de le constater, totalement diabolisé par la presse française. De prime abord, ces deux sagas aux traitements médiatiques antagonistes peuvent paraître dépourvues de rapport.

Pourtant, quand on y regarde de plus près, on se rend compte que ces deux évènements ont pour toile de fond des intérêts pétroliers et gaziers.

Le Venezuela possède la plus grande réserve pétrolière du monde

 

Avant tout ne perdons pas de vue que Neymar est payé et acheté par la pétro-monarchie du Qatar dont la stratégie est d’utiliser le football pour enjoliver son image. D’autre part, il y a les États-Unis, premiers importateurs de pétrole vénézuélien, qui cherchent depuis toujours à contrôler les réserves d’hydrocarbures de ce pays qui possède en effet plus de pétrole que l’Arabie saoudite.
Et comme le Venezuela se trouve à proximité des États-Unis, le coup de l’acheminement d’hydrocarbures y est très avantageux pour les sociétés américaines (3 jours de transport pour le pétrole du Venezuela et 3 semaines pour le pétrole du Golfe).

Le Monde à l’épreuve de la méthode de son « Décodex »

In Articles on 17 juin 2017 at 13 h 56 min

Ukraine, Taguieff, Syrie, Trump : les embardées du Monde…

Pour ceux qui auraient échappé à la dernière campagne de communication du Monde, sachez que ce journal, afin de lutter contre les « fausses informations », a lancé en février dernier un outil d’évaluation des contenus en ligne appelé « Décodex« . Cette application permet via Google Chrome ou Firefox d’accéder en permanence à l’annuaire des sources recensées dans le Décodex.

Pour être précis, en conformité avec des règles préétablies, cet outil délivre des « bons ou des mauvais points » par l’intermédiaire de vignettes colorées : Rouges pour “les sites qui diffusent des fausses informations”, oranges pour “celles dont la fiabilité est douteuse” et bleues pour “celles provenant de sites parodiques”. A noter que les vignettes vertes qui indiquaient “les sites fiables” ont été supprimées. En somme, le Décodex s’inscrit dans la logique de diabolisation des sources qui échappent aux réseaux professionnels de l’information, et des opinions souvent iconoclastes qui en découlent. Cette initiative pour le moins manichéenne, a été accueillie par un grand nombre de journalistes de manière très négative. Mais soyons beaux joueurs et partons du postulat que dans chaque entreprise il y a une part de bonne foi. Aussi, avant sans doute d’expédier ce “joujou extra” au musée des objets insolites, soumettons la version internet du Monde à la critique de son fameux Décodex.