anticons

Qui sont les néo-Cons ?

In Articles on 23 mars 2013 at 2 h 27 min

Ce site se propose de faire connaître au public francophone la nébuleuse française au service de l’idéologie néo-conservatrice, un cercle de pensée né aux États-Unis dans les années 70, dont les promoteurs ont accédé de façon coordonnée au pouvoir en 2001, à l’origine des grands bouleversements géopolitiques guerriers de la dernière décennie.

Il se veut une compilation non exhaustive mais factuelle d’informations sourcées et/ou facilement vérifiables.

 Cliquez sur l’image pour agrandir

 Cliquez ici pour télécharger
la CARTE INTERACTIVE en PDF
( avec LIENS CLIQUABLES)

 

Introduction : Les néoconservateurs et leurs complices

On peut établir cinq catégories parmi les soutiens français à l’idéologie néoconservatrice, certains pouvant appartenir à plusieurs groupes :

Abdallah d’Arabie saoudite et Fidel Castro : traitements médiatiques antagonistes

In Articles on 8 décembre 2016 at 14 h 26 min
fireshot-screen-capture-012-situation-mondiale-abolition-de-la-peine-de-mortDans notre article précédent, nous avons vu que l’Arabie Saoudite est le premier sponsor du salafisme wahhabite à l’origine de l’endoctrinement des jihadistes qui terrorisent la Libye, la Syrie, l’Irak et maintenant l’Europe. Pour rappel : l’Arabie saoudite est un pays pratiquant régulièrement la peine de mort, en augmentation de 200% en 2015. Selon The Death Penalty Worldwide, il y a eu en Arabie Saoudite 26 ou 27 exécutions en 2010, au moins 82 en 2011, au moins 76 au 2012, au moins 79 en 2013, au moins 90 en 2014, et au moins 153 exécutions en 2015. En 2016, il y a eu au moins 134 exécutions. Les motifs étaient : l’homicide, la sorcellerie, l’adultère, l’homosexualité et le renoncement à l’islam.

 

Janvier 2015, François Hollande présente ses condoléances à la famille régnante à Ryad.

Le gouvernement de Hollande encense des criminels et rejette Chomsky

In Articles on 4 décembre 2016 at 18 h 42 min

Noam Chomsky

« Quand l’Assemblée nationale remballe Noam Chomsky » titrait le 30 novembre 2016 le journal en ligne Philosophie magazine. Le journal précise dans le préambule : « Le philosophe Noam Chomsky, figure mondialement réputée de la linguistique et intellectuel engagé, devait recevoir, ce mercredi, une distinction scientifique à l’Assemblée nationale, à Paris. L’International Society of Philology (« société internationale de philologie ») qui honore tous les cinq ans un grand grammairien ou un grand critique littéraire devait lui remettre, après Roman Jakobson ou Umberto Eco, une médaille d’or spéciale. Avant que le philosophe américain n’assiste à la séance hebdomadaire de questions au gouvernement ». Et rajoute : « Est-ce parce que la prestigieuse institution craignait de recevoir un hôte qui a l’habitude d’être très critique avec le monde politique ? L’Assemblée nationale n’a donné aucune explication pour son annulation de dernière minute ».

Au fond, tout est dit. En substance la France ne veut pas recevoir celui qui fut considéré comme le « plus grand intellectuel vivant » à la suite d’un sondage organisé et publié en 2005 par les magazines Prospect Magazine (britannique) et Foreign Policy (américain). Ce n’est pas sans rappeler le refus de François Hollande d’accorder l’asile à Snowden et à Assange

Il nous a donc semblé instructif de revenir sur cinq cas d’individus des plus contestables, qui eux furent vantés, décorés voire même reçus en grande pompe par ceux-là mêmes qui viennent de tourner le dos à Noam Chomsky.